Quoi de neuf chez b2wise ?

Faites une pause et lisez nos articles !

19 septembre 2020

Le DDMRP : un outil simple qui fait évolue la supply chain

Après 5 jours (et nuits) excellents, mais privés de sommeil, passés à Las Vegas pour assister à la conférence ASCM 2019, ma principale conclusion est que nous (et par « nous », je fais référence à la communauté élargie Demand Driven) avons un défi unique à relever pour conquérir le marché américain. Ce défi consiste à convaincre un marché très sceptique pensant que certes, le DDMRP semble très simple mais il ne change pas la donne. En fait, c’est parce qu’il est si simple qu’il le sera.

3 ans d’évolution en matière de gestion de la supply chain

Depuis que j’ai commencé mon voyage axé sur la demande il y a 3 ans, il est maintenant très courant que nos clients fassent état, lors de conférences, d’une « réduction de 66 % du délai de mise sur le marché ». Et puis, comme le dit George W. Plossl dans sa première loi sur la gestion de la Supply Chain, tous les avantages commencent à affluer. Les niveaux de stock diminuent, les niveaux de service augmentent, les expéditions disparaissent et même le chiffre d’affaires augmente. Et dans tous les cas, ces résultats sont obtenus avec les mêmes planificateurs qui, pendant des années, ont lutté pour faire de la chaîne d’approvisionnement de l’entreprise une arme concurrentielle.

Quelques commentaires qui ont dominé les conversations au stand 208 : « Vraiment ? », « Comment est-ce possible avec quelque chose qui n’utilise pas l’IA ou l’analyse profonde pour améliorer le signal de demande ? », « Où sont les techniques de ML pour optimiser les paramètres et remplacer le besoin d’un humain dans le processus ? », « Mais les maths ne sont même pas si complexes, ma fille de 6e pourrait le faire » ! C’est aussi cela l’avantage de la transformation numérique, des outils plus simples à prendre en main et qui ont un réel impact sur votre entreprise.

 

Le DDMRP va-t-il révolutionner la gestion de stock en Amérique du Nord ?

 Je m’excuse donc du fait qu’il n’existe pas encore de quadrant magique Gartner pour les applications DDMRP, et je suis désolé que le DDMRP soit si simple et ne nécessite pas une armée de planificateurs de la demande. Mais les faits sont là, si vous êtes prêt à changer : Le DDMRP fonctionne, et fonctionne extrêmement bien ! Ce concept a conquis la France et la Colombie et s’accélère rapidement au Mexique, dans le reste de l’Europe, en Asie et en Afrique. Lundi, je m’envole pour l’Australie afin d’y lancer un grand projet mondial de transformation DDMRP.

 À mon avis, le DDMRP arrive en Amérique, et il va changer la donne. Tout ce dont il a besoin, ce sont quelques exemples de réussite très médiatisés, et c’est parce qu’il est si simple qu’il va se répandre comme une traînée de poudre en Amérique.

La variabilité contrôlée !

Je ne peux pas attendre l’ASCM 2020 à la Nouvelle-Orléans. Mon objectif est de présenter une étude de cas « All America DDMRP » lors de cette conférence et j’espère qu’un ou deux des nombreux nouveaux amis que je me suis faits ces deux derniers jours seront sur la scène juste à côté de moi !